A Propos de l'auteur...

 

Née sous le soleil varois en juin 1972 à Toulon, j’ai grandi dans cette région. Mon parcours professionnel depuis le lycée tourne autour du secrétariat médical jusqu’à nos jours. Je suis actuellement secrétaire médicale dans un Hôpital de Jour pour Adolescents en Pédopsychiatrie en Essonne. Je partage donc mon temps entre ma famille, mon travail, la lecture (je dévore littéralement romance et fantastique... logique !) et l'écriture d'un roman en cours. Ah oui, et un peu de sport quand même !!! 

 

Novice dans le monde de la littérature, je me suis lancée dans l'aventure en février 2009, à l’âge de 36 ans, sans formation particulière ; juste l’envie de coucher sur papier des rêves et des personnages fantastiques. Souvent les premiers écrits reflètent une part de l’auteur. Dans mon cas : une vraie libération. A l’image de la vie de mon héroïne dans le premier chapitre, j'allie vie de famille et travail ; soit le quotidien d’une femme accomplie du 21ème siècle, arrivant à un âge de raison, sans avoir réellement l’envie d’être raisonnable.

 

Femme-enfant, je suis partagée entre mes devoirs et mon besoin de rêver. Durant ces années d’écriture de cette série, j’ai combiné les deux avec un réel plaisir. Pour faire durer ce bonheur, mon premier roman devait donc avoir une suite. J’aime les chiffres à partir de deux car sans dualité ou le regard d’autrui, on ne se surpasse pas.

 

Le déclic de l’écriture émergea en partie grâce à la lecture de la saga littéraire Twilight qui réveilla en moi mon besoin toujours plus grand de vivre des choses extraordinaires. Ma petite sœur m’a conseillé d’écrire et Enya De Angelin est née. Imaginer son histoire fut salvateur et épanouissant. Je voulais une héroïne adulte, capable de soulever des montagnes, alors à défaut de l’être, je l’ai inventée.

 

J’espère maintenant que ma saga Alliances Eternelles interpellera la part de fantaisie présente en chaque lecteur, lui rappellera sa quête de l’amour parfait à n’importe quel âge.

 

En matière de littérature fantastique, j’aime à penser que l’on s’initie à ce genre en commençant dans l’enfance par Harry Potter, que l’on atteint l’adolescence avec la saga Twilight ou la saga The Mortal Instruments puis l’on devient adulte avec mon roman ; lequel réunit à ma façon les trois mondes de ces auteurs géniaux que j’aime toujours autant lire et relire.

 

Mes ambiances musicales lorsque j'écris sont essentiellement des bandes originales de films car je trouve qu'elles collent et soutiennent une histoire et cela m'aide à être créative. J'aime : Christophe Colomb 1492 de Vangelis (je peux l’écouter en boucle…), Gladiator, les thèmes du Seigneur des anneauxAvatarStar TreckThor.... mais aussi les BO de Twilight (et les titres de la trilogie de 50 Nuances de Grey, mais... Chut ! C’est un secret…), Dido, Adèle et mes groupes préférés : Linkin Park et Muse (entre autres bien évidemment !).

 

Evidemment j'ai d'autres idées en tête, notamment le thème des anges déchus...

 

A propos de la série...

 

Enya est une femme vouée à faire des grandes choses mais pétrie de doutes et de craintes quant à ses capacités. Sa quête de reconnaissance la fragilise. Elle a besoin d’un environnement stable pour faire les bons choix, tout en privilégiant le bonheur des personnes qu’elle aime. Vincent le sorcier, alias Liam le Gardien, son âme sœur, est son identique au masculin. Tous deux ne sont pas nés dans la famille qui leur convenait mais ils se battent contre cette fatalité pour trouver le bonheur. J’ai voulu montrer que bien que l’on ne choisisse pas sa famille de naissance, elle ne conditionne certainement pas notre caractère et notre avenir. On peut tous choisir qui l’on veut devenir, quel parent être plus tard, quel sens donner à sa vie et ne pas reproduire les mêmes schémas familiaux. Ainsi Catherine Vallin devient celle qu’elle veut être : Enya de Angelin.

Avec Valentina, la fille d’Enya et de Vincent, j’aborde le thème de la parentalité et de toute la difficulté à se ressentir un parent vrai et compétent. On peut être parent de bien des manières. Vincent n’est pas le père génétique de Valentina dans cette vie, mais il est son père dans l’âme depuis toujours et se reconnaître en elle lui suffit. On peut être le père génétique, comme Christian Vallin, mais ne pas être celui qu’il faut pour lancer son enfant sur le chemin de la vie.

J’ai inclus le thème de la réincarnation car je suis croyante (pas une grenouille de bénitier ni une sainte pour autant) et je n’aime pas penser que l’on jouisse d’une seule existence et puis c’est tout. Il y a tant d’horreur et de malheur dans notre monde, pourquoi les destinées tragiques n’auraient droit qu’à une chance ? Nous devrions tous pouvoir apprendre des vies passées, nous surpasser dans les suivantes ou nous racheter. L’environnement me tient également à cœur, c’est pour cela que mes Gardiens sont des Elfes et des Fées protecteurs de la faune et la flore, que leur cité antique est perdue dans les forêts boréales les plus anciennes. Le devenir de la terre m’inquiète ; ainsi si nous avions conscience de vivre plusieurs vies, probablement protégerions-nous mieux notre environnement pour le retrouver sain et prospère les vies suivantes. Il ne s’agit pas seulement de l’héritage que l’on transmet à nos enfants mais plutôt de notre propre futur. Je n’ai donc pas voulu intégrer une religion particulière pour mes Gardiens et mes sorciers, uniquement un respect de Mère Nature et de ses ressources, un attachement profond à la Terre et non à une déité.

J’aime aussi le concept des âmes sœurs, qu’il puisse exister quelque part une seule personne complémentaire à son âme. La seule pour laquelle on soulèverait des montagnes pour la trouver et trouver le bonheur parfait. Mais cela reste une quête difficile, sur plusieurs vies, à l’image du personnage de Léonard, qui aime Enya parce qu’elle représente un idéal mais pas l’amour qu’il lui faut. Il jalouse son frère Liam/Vincent au point de le détester et de vouloir sa mort. Léonard aurait pu être un bon mari pour Enya mais il leur aurait manqué la force d’un amour plus puissant : la fusion entre deux âmes.

Eh bien voilà ! Il n'y a plus qu'à se lancer... Belle découverte de mon univers !